Le régime sans sel

Le sel c’est quoi ?

Le sel est une molécule formée pour 40 % de sodium et pour 60 % de chlore. Il est aussi appelé chlorure de sodium.

Il existe deux sortes de sel :

  • le sel « visible » que l’on ajoute aux aliments ;
  • le sel « caché » qui est contenu à l’état naturel dans certains aliments ainsi que dans les préparations industrielles (conserves, plats cuisinés…).

Un quart du sel que nous consommons vient directement de la composition des aliments. Les 3/4 restants viennent du sel ajouté aux préparations, qu’elles soient industrielles ou faites maison.

Le sel est une molécule indispensable puisqu’il sert à réguler la teneur en eau dans l’organisme. Les Français en consomment en moyenne 7 à 8 grammes par jour. Ces quantités varient en fonction des habitudes alimentaires, du sexe et de l’activité physique et du climat.

Malgré une consommation moyenne de sel environ égale à dix fois les besoins, son taux reste à peu près constant dans l’organisme :

  • lorsque les apports sont faibles, il est peu éliminé ;
  • lorsque les apports sont élevés, l’excès de sel est éliminé.

Le sel joue donc un rôle important dans l’organisme mais il possède aussi certains atouts dans l’alimentation :

  • il permet de diminuer la fadeur de certains aliments et de faire ressortir les goûts ;
  • il est utilisé comme conservateur car il a l’avantage de diminuer le développement de certaines bactéries.

Le régime sans sel (régime hyposodé)

Il n’existe pas de régime « sans sel » à proprement parler, mais plutôt différents types de régimes « hyposodés »

Le régime hyposodé est prescrit en cas :

  • d’hypertension artérielle (uniquement pour les sujets sensibles au sel) ;
  • d’œdème lié à une maladie du rein ;
  • d’insuffisance cardiaque ;
  • de cirrhose ;
  • de corticothérapie.

Il existe trois régimes hyposodés qui varient en fonction de la quantité de sel autorisé :

Le régime hyposodé large

Contient environ 2 000 mg de sodium par jour. Ce régime autorise tous les aliments exceptés ceux fabriqués avec du sel (les fromages, les charcuteries, les conserves, les plats cuisinés…) qui peuvent néanmoins être autorisés de temps en temps. Le sel de table est totalement exclu.

Le régime hyposodé standard

Contient entre 500 et 1 000 mg de sodium par jour. Il exclu les mêmes aliments que précédemment ainsi que le pain (le pain sans sel est autorisé) et les aliments contenant plus de 70 mg de sodium pour 100g d’aliments (certains abats, poissons et légumes, ainsi que les pois chiches).

Le régime hyposodé strict

Contient moins de 500 mg de sodium par jour. Il exclu la margarine, certains sodas, le lait et les yaourts (utilisation de lait désodé), les abats, certains poissons et légumes, les fruits secs, les céréales complètes et les œufs (toutefois, les préparations à base de jaunes d’œufs sont autorisées). Ce régime est constitué de viande, poisson, riz, fruits, légumes frais et sucre. Les repas étant peu variés, il est assez difficile à suivre, c’est pourquoi ce régime est de moins en moins prescrit.

Excepté le sel, un régime hyposodé doit apporter à l’organisme tous les nutriments et micro-nutriments en quantité normale. Le régime sans sel, comme dans le cadre d’une alimentation équilibrée, contiendra donc :

  • 12 à 15 % de protéines (elles représentent les matériaux de construction et d’entretien du corps humain) ;
  • 30 % de lipides (ils ont un rôle essentiellement énergétique) ;
  • 55 à 58 % de glucides (ils ont également un rôle énergétique).

Quelques conseils…

  • Les plats doivent être « fait maison » pour mieux contrôler la quantité de sel.
  • Pour relever les saveurs, il est conseillé de faire appel au vinaigre, au citron, au poivre et autres épices (curry, safran…), aux herbes aromatiques (basilic, persil, thym, laurier, menthe, vanille…), à l’échalote, à l’ail, à l’oignon…
  • La moutarde, les cornichon, le ketchup ou autres condiments peuvent être utilisés dans la mesure où ils sont désodés.
  • Les cuissons à privilégier sont : le four, le grill, les papillotes et la cuisson à la vapeur.
  • Enfin, il faut faire attention à la teneur en sodium de certains médicaments (effervescents…).

Liste des aliments permis et déconseillés dans le cadre d’un régimes sans sel

 

FECULENTS
  • pain, biscottes ordinaires, pain de mie, viennois, seigle, campagne, autres céréales pour le petit déjeuner ;
  • préparations pour gâteaux instantanées ;
  • biscuits apéritifs, chips ;
  • flocons de pommes de terre « salés », pommes de terre « salées » sous vide ;
  • légumes secs en conserve (lentille, pois chiches, haricots secs…) ;
  • maïs en conserve ;
  • petits pois en conserve.
  • pain sans sel, biscottes sans sel, céréales : Smacks de Kellogs, Croustymiel de Quaker ;
  • farine, riz, tapioca, semoule, pâtes ;
  • pommes de terre fraîches, en flocons non salés ;
  • légumes secs ;
  • maïs frais ou surgelé au naturel ;
  • petits pois frais ou surgelés au naturel.
ALIMENTS  DECONSEILLES PERMIS
FRUITS
  • fruits oléagineux salés pour apéritifs : cacahuètes, amandes, noisettes, pistaches, olives etc.
  • tous les fruits crus ou cuits, fruits au sirop, fruits en conserve ;
  • fruits secs oléagineux sans sel : arachide, noisettes, noix…
LEGUMES VERTS
  • jus de légumes du commerce ;
  • légumes verts en conserve, plats cuisinés, choucroute ;
  • légumes salés emballés sous-vide, potages de légumes en brick.
  • tous les légumes frais ou surgelés au naturel.
CORPS GRAS
  • beurre salé, ½ sel ;
  • lard.
  • beurre frais, huiles, végétaline, crème fraîche, margarine.
SUCRE ET PRODUITS DE SUCRES
  • barres chocolatées (Bounty, Mars, Raider, Balisto, etc.), la poudre chocolatée Ovomaltine ;
  • toutes les autres confiseries (pastilles Valda, Vichy etc.
  • pâtisseries et biscuiteries du commerce (croissants, brioches, pain d’épices, gâteaux, biscuits secs…).
  • sucre, confiture, miel, gelée, confiseries (bonbons acidulés fruités) ;
  • pâtisseries faites à la maison sans sel ;
  • poudres chocolatées : poulain instantané, Banania, Poulain pulvérisé, cacao Poulain non sucré ;
  • crèmes glacées en vrac
BOISSONS
  • alcool : vin, bière, cidre, apéritifs, digestifs ;
  • autres sodas (Schewppes, limonades…) ;
  • autres eaux gazeuses (Badoit, Vichy…).
  • eau du robinet
  • eaux minérales : Volvic ; Evian, Contrexeville
  • eaux gazeuses : Salvetat, Perrier,
  • jus de fruits : Orangina
  • sodas : Coca-Cola, Orangina
CONSERVE
  • toutes sauf les conserves de fruits.
  • conserves de fruits.
AROMATES ET EPICES
  • sel de cuisine et d’assaisonnement, sel de céleri ;
  • olives, cornichons, câpres, oignons au vinaigre, moutarde ;
  • toutes les sauces du commerce : Ketchup, mayonnaise etc.
  • poivre, fines herbes, ail et oignons frais ;
  • moutarde et cornichons sans sel (moins de 20 mg de sodium pour 100 g de produit) ;
  • curry, thym, safran, paprika, noix de muscade, laurier, persil, échalote etc.
DIVERS
  • potages en sachets, en boites, en cubes, bouillon de viande : Kub, Maggi, Viandox ;
  • les médicaments contiennent du sodium (cachets ou poudres effervescents, pastilles pour la toux etc…) voir avec le pharmacien.
  • préparations Alsa pour flan, crème, clafoutis, gâteau de riz, gâteau de semoule.
LAIT ET LAITAGES
  • fromages
  • lait, yaourt, fromage blanc, petits suisses : nature ou aux fruits ;
  • lait gélifié, crème dessert, riz au lait, semoule au lait.
VIANDES
  • toutes les conserves : quenelles…
  • viandes fumées, salées, séchées ;
  • plats cuisinés du commerce : cassoulet, choucroute etc
  • toutes les viandes fraîches ou surgelées « nature » non-cuisinées
ABATS
  • tripes andouillettes, boudin…
  • les abas frais ou surgelés (nature).
CHARCUTERIES
  • toutes y compris le jambon ordinaire.
  • jambon sans sel (la teneur maximum de 80 mg de sodium pour 100 g de produit doit être indiqués sur l’emballage).
CRUSTACES
COQUILLAGES
POISSONS
  • les poissons fumés, salés, séchés, panés ;
  • les poissons en conserve (sardines, quenelles, thon etc.) ;
  • œufs et laitances de poisson, plats cuisinés du commerce, surgelés en conserves ;
  • coquillages et crustacés : (crevettes, crabes, moules, huîtres…) ;
  • escargots.
  • le poisson frais ou surgelé au naturel (non cuisiné) ;
OEUFS
  • suivant les habitudes alimentaires