Syndrome de Gougerot-Sjogren

Syndrome de Gougerot-Sjogren: qu’est-ce que c’est ?

Ce syndrome, caractérisé par une atteinte oculaire et buccale, est une maladie rare touchant 0,1 à 0,5 % de la population. Il concerne en grande majorité les femmes.

Il se manifeste essentiellement par une gène au niveau de l’œil et de la bouche :

  • Sensation d’œil sec ;
  • Sensation de sable ou de gravier dans les yeux ;
  • Sensation de bouche sèche ;
  • Tuméfaction des glandes salivaires ;
  • Nécessité de boire pour avaler les aliments plutôt secs.

Ce syndrome s’accompagne également d’une fatigue importante avec parfois des douleurs musculaires, voire une fibromyalgie (définie comme un état douloureux musculaire diffus évoluant de façon chronique, associée à une fatigue générale, une raideur matinale et des troubles du sommeil).

L’évolution de la maladie et les examens indispensables

Plus tard dans son évolution, ce symptôme peut se compliquer de manifestations articulaires, d’atteintes neurologiques ou rénales, de problèmes hématologiques -autrement dit liés au sang (ganglions, purpuras…)- voire de pneumopathies.

La maladie survient plutôt après cinquante ans et certains examens permettent de confirmer son diagnostic :

  • Test mesurant la sécheresse oculaire (à l’aide de buvards) ;
  •  Test mesurant le débit salivaire ;
  • Scintigraphie salivaire ;
  • Présence dans le sang d’auto-anticorps de type anti-SSA ou anti-SSB.

Dans la très grande majorité des cas, ce syndrome reste bénin et sans gravité. Il reste néanmoins très gênant dans la vie quotidienne, la sécheresse oculaire et salivaire ajoutée à l’asthénie altérant fortement la qualité de vie.

Syndrome de Gougerot-Sjogren: comment vivre avec ?

La sécheresse oculaire et salivaire entraîne la nécessité de prendre de nombreuses précautions.

Pour les yeux

  • Mettre régulièrement du collyre ;
  • Eviter les lentilles de contact ;
  • Dans les pièces sèches, mettre des humidificateurs d’air ;
  • Eviter les zones climatisées, l’air conditionné ;
  • Eviter tout contact avec le tabac et les zones enfumées ;
  • Attention en prenant l’avion dont l’air est habituellement sec ;
  • Travailler sur ordinateur nécessite de placer l’écran plus bas que vos yeux.

Pour la bouche

  • Se protéger les dents avec un brossage régulier et précis, utiliser des fils dentaires, des brosses à dents souples et des dentifrices à base de fluor ;
  • Effectuer des soins et bilan dentaires réguliers ;
  • S’hydrater la bouche et solliciter l’action des glandes salivaire
  1. Boire souvent ;
  2. Mastiquer longuement ;
  3. Manger des bonbons ou mâcher du chewing-gum ;
  4. Si vous portez une prothèse dentaire, privilégiez plutôt les prothèses fixes.

Par ailleurs, il peut également exister une sécheresse nasale voire vaginale qu’il ne faut pas laisser s’installer.